Fédération des Centres Médico-Sociaux                                                                Le 22/11/22

Libres du Brabant Wallon                                                                 

Service de Promotion de la Santé à l’Ecole

Implantation :boulevard des Archers, 17

1400 Nivelles

Tél : 067/21.47.35


Aux parents des élèves de la classe des koalas
 
                       



Chers parents,

                                   

La varicelle et le zona sont dus au même virus (herpes virus) ; le zona n’étant qu’une récidive de l’infection varicelleuse.

La varicelle est la plus fréquente des maladies éruptives de l’enfance et est le plus souvent bénigne.

La contagion commence 2 jours avant l’éruption et perdure jusqu’au stade de croûtes.

L’éruption passe par 4 stades : macules, papules, vésicules et croûtes, et intéresse surtout

le tronc et les membres.

L’évolution se fait en 2 ou 3 poussées distantes de 2 à 4 jours, ce qui explique des boutons d'âge et d’aspect différents.

L’irritation (chatouillement – démangeaisons) est fréquente et le grattage peut laisser des cicatrices.

Le traitement est symptomatique (pour calmer les démangeaisons et favoriser l’assèchement

des vésicules).

A noter qu’il existe un vaccin contre la varicelle.

Le zona ne peut survenir que chez des personnes ayant contracté la varicelle et ayant des anticorps.  Il s’agit d’un « réveil » du virus de la varicelle.

Il peut survenir à tout âge, mais est beaucoup plus fréquent chez les personnes âgées et les personnes fatiguées, avec une immunité moindre, etc.

L’éruption caractéristique en hémi-ceinture (moitié droite ou gauche du corps) est précédée par une douleur sur le même territoire. Il s’agit de vésicules qui confluent.

Chez l’enfant, l’état infectieux est plus marqué (température, frissons et courbatures), mais l’évolution est indolore.

Chez la personne âgée, la douleur domine le tableau clinique, est parfois intolérable et se poursuit longtemps.

Le traitement est local et antalgique, s’il y a lieu.

Si votre enfant présente un des symptômes décrits ci-dessus, n’hésitez pas à contacter votre médecin traitant.

La législation  prévoit un écartement du malade jusqu’à ce que toutes  les lésions aient atteint le stade de croûtes.

Il est également conseillé  de  couper soigneusement  les ongles des malades afin d'éviter  le grattage des lésions.

Le malade veillera à éviter tout contact avec des personnes présentant une immunité diminuée.

Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, veuillez recevoir, chers parents, nos sincères salutations.

L’équipe médicale scolaire